Fatum

SYNOPSIS

Dans le quartier des Puces de Saint Ouen, trois amis d’enfance : Julien, Sam et Ismaël sont unis depuis leur plus jeune âge.
Pourtant un jour, Sam se fait arrêter sous les yeux de ses deux amis et complices, qui restent impuissants. Après qu’Ismaël ait persisté dans la délinquance, que Julien soit devenu policier et que Sam soit enfin sorti de prison après cinq ans, le destin les réunit de nouveau. Un drame les avait séparés, un autre les réunira.

LES COMEDIENS
samir

Samir Boitard

Johan LIBEREAU

Johan LIBEREAU

David SARACINO

David SARACINO

Souad AMIDOU

Souad AMIDOU

LA NOTE D’INTENTION

« Un jeune policier manipule une arme à son domicile, un coup part, une balle traverse le mur, un voisin est tué dans l’appartement mitoyen.… ».
Voilà, le fait-divers qui m’a inspiré l’histoire originale de ce film.

FATUM c’est l’histoire de SAM, JULIEN, et ISMAEL, celle d’un lien indéfectible entre trois amis d’enfance, trois parcours différents, trois façons de voir et d’appréhender la vie.
A travers ce film je ne veux pas expliquer le « FATUM », soit le hasard et la fatalité, car par définition ceux-ci sont inexplicable voire incontrôlable. En revanche je m’intéresse, sur la base de ce fait divers, aux personnages qui en sont les acteurs et à leurs problèmes intimes qui pourraient participer à expliquer ce « hasard ».
Dans ce film, l’intérêt est de savoir qui est celui qui a donné le coup, qui est celui qui l’a reçu ; quelles sont les raisons de ce drame et non, seulement, les faits.(Approche très différentes de celles annoncées dans les médias sur les faits divers en règle général)
J’ai pu par ce biais aborder les thèmes qui me sont chers : le destin, la culpabilité, l’envie de se frayer un chemin dans un monde semé d’embuches…
Mes envies de mise en scène sont très précises : Une image brute collée au souffle et à la peau des trois protagonistes, pour sentir inlassablement leurs moindres sursauts de vie.
Mon film se veut réaliste et authentique proche de ses personnages. J’ai une idée claire et précise du contexte dans lequel je veux inscrire cette histoire : le quartier de Belleville, celui où je vis. C’est un quartier populaire et riche en couleurs, représentatif d’un melting-pot, d’une diversité sociale, politique et ethnique.
Ce qui fait ce film, c’est autant d’éléments, d’images, d’expériences, qui constituent ma vie et mon quotidien.

Sarah MARX – Réalisatrice « Fatum… »

TEASER

© 2017 Samir Boitard - Site réalisé par le studio du Flamant rose